当前位置:中文首页 > 中非新闻

中国水电与加纳政府合作获得铝土矿资源开发权利

时间:2018-07-30 08:51:02   作者:   来源:

中国水电与加纳政府合作获得铝土矿资源开发权利

 

2018年07月24日

中国有色网

记者:曹愉钦

http://www.cnmn.com.cn/ShowNews1.aspx?id=395295

 

导读: 加纳财政部长肯·奥弗伊-阿塔(Ken Ofori-Atta)宣布,将与中国电力建设集团下属的子公司-中国水利水电建设股份有限公司(Sinohydro Group Limited)达成一项20亿美元的协议,中国政府将为该国基础设施项目的建设提供资金与技术支持。

 

加纳财政部长肯·奥弗伊-阿塔(Ken Ofori-Atta)宣布,将与中国水电集团有限公司(Sinohydro Group Limited)达成一项20亿美元的协议,中国政府将为该国基础设施项目的建设提供资金与技术支持。

 

他说,这项协议将采取互利共赢的原则。中国水电集团有限公司将投入20亿美元来进行基础设施建设,同时也将获得加纳的铝土矿资源开发权利。加纳将在未来三年内建立一座铝冶炼厂,并选择自己的合作伙伴来共同提炼铝土矿。

 

加纳政府认为这项协议符合政府的一项战略,即通过一种基于自然资源的新投资模式,弥合该国的基础设施的缓慢发展。 根据《2015年非洲基础设施诊断报告》显示,未来10年,加纳每年需要15亿美元的基础设施建设的资金需求。然而,财政部长澄清,根据中国水电的协议,20亿美元的基础设施不会增加加纳的债务负担。

 

而根据加纳官方估计显示,加纳的铝土矿储量估计超过15亿吨。在此之外在Kyebi的Atiwa山脉范围内有约2亿吨铝土矿储量,在Nyinahin还有3.5亿吨储量,在Awaso有10亿吨的储量。而这些铝土矿储量的预估价值5549亿美元。

 

 

文章来源:中国有色网

翻译:曹愉钦

责任编辑:于璐

 

如需了解更多信息,请登录中国有色网:www.cnmn.com.cn了解更多信息。

 

 

 


Government Agrees US$2 Billion Barter Deal With Sinohydro Group

 

21 July 2018

Modern Ghana

https://www.modernghana.com/news/869690/government-agrees-us2-billion-barter-deal-with-sinohydro-gr.html

 

Ghana has agreed a US$2 billion barter deal with Sinohydo Group Limited of China to open up a new financing model to undertake future projects in infrastructure.

 

Mr Ken Ofori-Attah, the Finance Minister, said under this Sinohydro would provide infrastructure - roads, bridges, interchanges, housing, rural electrification in exchange for Ghana's refined bauxite.

 

Ghana is struggling with infrastructure deficit and this is estimated to be in the region of about US$30 billion, due mainly to the inadequacy of financial resources and that is what the agreement would help tackle.

 

The Minister was presenting the government's 2018 mid-year budget review to Parliament.

 

He gave the assurance that, the agreement was not going to add up to nation's debt stock, saying, it had flexible terms.

 

'I will like to assure this august House that the US$2 billion of infrastructure to be provided by Sinohydro would not add to the debt stock and will involve a moratorium period of three (3) years to give Ghana the time to establish an aluminium refinery.

 

After the moratorium period, Ghana will fulfil its part of the barter agreement over another 12-year period.'

 

He said a bauxite refinery would be established within the next three years in collaboration with selected private partners including at least 30 percent local participation.

 

The Minister spoke of major road projects that had been started across the country including the Pokuase Interchange, Tema Motorway Roundabout involving the construction of a three-tier interchange, Kasoa and Nungua bus terminals - improvement of existing parking and holding area, construction of a terminal building, walkways, paved road ways, toilets and its associated facilities.

 

'As part of the Kumasi facelift projects, contracts have been awarded for projects including the asphalt overlay in Manhyia, Bantama and the road from Anloga Junction to Tech-Junction,' he added.

 

'Some of the development projects completed over the period include: construction of oil and gas enclave roads — construction of 10 kilometre road along the pipe line including the Amazure Bridge, and construction of two lane underpass to link Spintex and East Legon.'

 

He said government had made huge investment to protect the sector, by ensuring that routine maintenance works had been carried out on some 16,494 km of trunk roads, 4,197 km of feeder roads and 679 km of urban roads.

 

Periodic maintenance works, comprising re-gravelling/spot improvement and resealing works had been done on 17 km, 60 km and 30 km of the trunk, feeder and urban road networks, respectively.

 

'Minor rehabilitation works covering upgrading and the construction of culverts and drainage structures were carried out on 7 km, 135 km and 30km on the trunk, feeder and urban road networks respectively.

 

 

 


Infrastructures : le Ghana négocie un nouveau prêt de 2 milliards auprès de la Chine

 

La Tribune

26/07/2018

 

« Je suis convaincu qu'à mon retour de Chine où j'effectuerais une visite de travail en septembre prochain, l'accord sera signé » a annoncé le président Akufo-Addo.

« Je suis convaincu qu'à mon retour de Chine où j'effectuerais une visite de travail en septembre prochain, l'accord sera signé » a annoncé le président Akufo-Addo. (Crédits : DR)

Afin de combler son déficit en infrastructures routières, le gouvernement ghanéen négocie actuellement un prêt de deux milliards de dollars auprès de la Chine pour financer la construction des routes. Selon le président Akufo-Addo, l’accord pourrait être conclu en septembre prochain à l’occasion de la visite de travail qu’il effectuera en marge du Forum de coopération sino-africain.

Après s'être débarrassé de la tutelle du FMI et de manière générale de l'aide publique au développement (APD), le Ghana voit l'avenir en... yuan ! Le gouvernement négocie actuellement une ligne de crédit de 2 milliards de dollars auprès de la Chine a annoncé, mardi 24 juillet, le président Nana Addo Akufo-Addo qui a entamé depuis quelques semaines, une tournée en profondeur dans plusieurs régions du pays.

 

Selon le président ghanéen, les négociations sont à un stade avancé avec les autorités chinoises. « Je suis convaincu qu'à mon retour de Chine où j'effectuerais une visite de travail en septembre prochain, l'accord sera signé » a annoncé Akufo-Addo qui confirme ainsi sa présence au prochain Forum de coopération sino-africaine (FOCAC) prévue justement en septembre prochain à Beijing.

 


Selon les explications du chef de l'Etat, le financement devrait servir à combler le déficit en infrastructures du pays notamment pour ce qui est du réseau routier afin d'accélérer la transformation structurelle de l'économie du pays. « Nous avons déjà identifié des routes qui feront l'objet de l'accord de financement » a-t-il ajouté, citant par la même occasion plusieurs axes routiers qui relient le Ghana à plusieurs de ses pays voisins. En plus de soutenir les activités économiques et soulager la population, le président Akufo-Addo a mis en avant l'ambition de son gouvernement de mettre fin aux importations de produits alimentaires en provenance du Burkina ou de la Côte d'Ivoire, ce qui passe par une relance de l'économie du pays et donc des infrastructures routières.

 

IDE chinois contre ressources naturelles

 


L'annonce du chef de l'Etat ghanéen intervient quelques jours seulement après celle de son ministre des Finances, Ken Ofori-Attah, de la conclusion d'un accord avec le groupe chinois Sinohydo Group Limited portant sur 2 milliards de dollars destinés à financer des projets d'infrastructures dans le pays. Selon le ministre qui présentait le bilan semestriel des finances publiques le 19 juillet dernier au Parlement, le gouvernement a décidé de recourir à de nouveaux modèles de financement pour combler le déficit en infrastructures du pays notamment les routes, ponts, barrages, logements, et infrastructures énergétiques dont le besoin est estimé à 30 milliards de dollars. En contrepartie de ce financement, la multinationale chinoise va se rémunérer en ressources naturelles principalement de la bauxite raffinée.

 

Des IDE chinois contre des ressources naturelles, ce qui ne manque pas de soulever des inquiétudes sur la tendance à l'explosion de la dette ghanéenne mais le ministre Ofori-Attah a assuré les parlementaires ghanéens que le gouvernement a tenu à négocier des « conditions flexibles » afin de ne pas aggraver le poids de la dette.

 

« Je tiens à vous assurer que les 2 milliards de dollars pour le financement d'infrastructures que fournira Sinohydro n'auront pas un grand impact sur le stock de la dette d'autant que nous avons convenu d'un moratoire de trois ans, le temps de la construction d'une raffinerie d'aluminium. C'est à la fin de ce moratoire, que le Ghana honorera ses engagements sur une autre période de 12 ans », a déclaré le ministre ghanéen des finances, Ken Ofori-Attah, devant les parlementaires.

 

Avec les marges de manœuvres que le pays a retrouvées, le Ghana se lance donc dans la recherche de mécanismes alternatifs de financements innovants pour accélérer son développement économique. Le grand défi, c'est d'éviter que l'initiative « Ghana Beyond Aid » du président Nana Akufo-Addo n'ouvre un nouveau cycle d'endettement du pays.

 

下一篇:返回列表

关于我们 | 联系我们 | 招聘英才

©2013 All Rights Reserved

中非经贸发展基金会 版权所有